Standard-Liège.be


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Balette : “On n’avait rien vu venir”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marijo

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 63
Localisation : Herstal
Emploi/loisirs : ecraser les limaces..trop baveuses..j'adore !!
Humeur : je fais un max pour vous trouver des infos !!!
Date d'inscription : 04/10/2012

MessageSujet: Balette : “On n’avait rien vu venir”   Sam 9 Fév - 9:23

Le match aller à Mons était le dernier de Ron Jans : “Le bilan de Rednic est excellent mais on ne peut pas comparer les coaches”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au premier tour, le derby wallon entre le Standard et Mons, au stade Tondreau, avait été fatal à Ron Jans.

“Juste, c’est vrai”, dit, surpris, Peter Balette. “On n’y pense plus aujourd’hui. Pas parce qu’on ne respecte pas Ron Jans mais parce qu’on est parti dans une nouvelle dynamique et qu’on regarde vers l’avant.”

Aviez-vous senti, à la fin de Mons-Standard, que c’était le dernier match de Ron Jans ?

“Pas du tout. On n’a rien vu venir. Je me souviens que c’était calme dans le car, au retour, mais c’est toujours comme cela après une défaite, surtout dans un derby.”

Une semaine avant, vous aviez gagné un autre derby, contre Anderlecht. Mais vous étiez retombé dans vos travers à Mons…

“C’est vrai. On avait montré une rage de vaincre incroyable contre Anderlecht. Et à Mons, on n’avait pas vu la même hargne. Je ne sais pas pourquoi… Mais cela nous avait coûté cher. On n’avait pas fait un mauvais match, mais Mons avait été hyper efficace. On avait pris des buts trop faciles.”

Mircea Rednic a résolu ce problème de buts encaissés. Avec le même noyau, avant la trêve.

“Pas tout à fait. Car on a récupéré Kanu. Même si un joueur ne change pas tout, cela fait une énorme différence. D’autant que cela a permis à Van Damme d’être repositionné à gauche – avec un retour chez les Diables à la clé – et qu’on a aussi récupéré un Batshuayi en forme.”

Ne l’était-il pas avant, quand Ron Jans l’a laissé sur le côté ?

“Je ne dirais pas qu’il n’était pas en forme. Mais il n’était pas prêt. Globalement. Au niveau mentalité, physique, etc. Michy a bien compris aujourd’hui et on voit le résultat.”

Le 4-4-2 convient mieux aussi que le 4-2-3-1 de Ron Jans.

“Ron Jans préférait le 4-3-3. On a souvent envisagé le 4-4-2 mais Gonzalez était bien à l’époque et Ezekiel était le seul attaquant au top… Si on a directement mis deux attaquants à Genk, c’est aussi parce que Nacho s’est blessé juste avant le match. Et puis, Imoh et Michy ont dû comprendre qu’ils ne pouvaient pas se contenter d’attaquer, qu’ils devaient aussi défendre. Cela a pris du temps mais ils le font aujourd’hui. En 4-4-2, tu es plus offensif mais aussi mieux armé défensivement, si tout le monde fait son boulot.”

On constate en tout cas que le bilan chiffré de Mircea Rednic est nettement meilleur que celui de Ron Jans.

“Je n’aime pas comparer les entraîneurs. Il suffit parfois de pas grand-chose : le succès contre le Cercle, dans des circonstances très compliquées, puis celui à Genk ont redonné confiance aux joueurs. Et on est passé d’une spirale négative à une spirale positive.


source:dhnet
Revenir en haut Aller en bas
 
Balette : “On n’avait rien vu venir”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVIGNON MOTOR FESTIVAL: le reportage - A part la päella, il n'y avait rien d'espagnol à se mettre sous la dent!!!
» La Fontaine avait oublié une fable
» Ça n'gâche rien ... ou si peu !!
» la quatrelle a dany boon dans "rien a déclarer"
» Une kawa à air sinon rien!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Standard-Liège.be :: Football. :: Standard de Liège-
Sauter vers: